Budget pour projet CRM

Les 4 dépenses à évaluer

Lorsque l’on établit un budget (et qu’on ne souhaite pas le dépasser), le plus important est de prendre en compte tous les postes de dépenses du projet.Pour éviter les mauvaises surprises à mi-parcours, voici tous les postes de dépenses à prendre en compte pour la mise en place de votre projet CRM.

Le coût du logiciel

Le cout du logiciel dépendra principalement du mode d’acquisition choisi.

Location : le mode locatif, généralement en cloud, présente l’avantage non négligeable d’être opérationnel rapidement. Cette option permet aussi de préserver la trésorerie de l’entreprise puisqu’il n’y a pas d’achat de licence, seulement un abonnement (mensuel ou annuel selon l’éditeur).

Achat: ne laissez pas le mythe selon lequel l’achat nécessiterait forcément une infrastructure lourde et une armée de technicien pour maintenir votre logiciel CRM vous éloigner de ce mode d’acquisition. Si vous n’avez pas les ressources pour maintenir un logiciel CRM avec déploiement sur site mais que vous souhaitez tout de même opter pour l’achat de licence, votre prestataire CRM pourra surement vous proposer de gérer la partie infrastructure.

Paramétrages et développements

Parce que chaque entreprise a des processus et un vocabulaire qui lui est propre, le paramétrage est une étape obligatoire. Les possibilités de paramétrages sont extrêmement nombreuses et concernent principalement la personnalisation des champs, la mise en place des automatisations ainsi que les intégrations avec l’environnement informatique existant (email, logiciel emailing, ERP….).

Attention toutefois à ne pas opter pour des paramétrages et des développements trop lourds car si les possibilités de paramétrages et les  plugins pour améliorer votre CRM sont extrêmement nombreux, vous n’en aurez besoin que de quelques-uns.

Souvenez-vous que le meilleur logiciel CRM est celui qui vous convient, et non pas celui qui propose le plus grand nombre de fonctionnalités.

Formation

Il est tentant de faire l’impasse sur la formation pour réaliser des économies, mais l’adoption du projet par l’entreprise en dépend. Tous les futurs utilisateurs doivent donc être formés.

Maintenance

La maintenance du logiciel CRM vous garantit une assistance et un certain nombre de services (qui varient d’un contrat à l’autre). Ce prix peut être inclus dans le coût du logiciel, ou faire l'objet d'un supplément.

Astuce pour comparer les offres

Maintenant que vous connaissez les 4 dépenses  à prendre en compte, voici les 3 choses à demander pour comparer les offres.

Le coût total du projet CRM

Certaines entreprises se basent sur le prix à la journée pour déterminer le projet le moins cher. Or, il est préférable de regarder le coût total du projet. En effet, si un prestataire affiche un prix à la journée 10 % plus cher que ses concurrents mais qu’il peut réaliser le projet plus rapidement, il vaut certainement la peine que l’on s’arrête sur son offre.

Un devis détaillé

Pour comparer une offre CRM, il vous faut le prix et les services associés, il ne faut donc pas uniquement se baser sur le montant global du devis. Si une offre ne comprend pas de détails, n’hésitez pas à les demander.

Une offre CRM deux fois moins chère que les autres n’est pas forcément suspecte, mais pour ne prendre aucun risque, vérifiez que l’offre comprend tous les éléments énoncés dans le cahier des charges.

Un engagement sur le prix

Pour vous assurer qu’aucun surcoût ne fera son apparition après le lancement du projet CRM, demandez aux prestataires CRM de s’engager par écrit sur le fait que l’offre initiale permet bien de réaliser l’ensemble des éléments présents dans le cahier des charges. Cela poussera votre interlocuteur à chiffrer au plus juste.

Les bonnes pratiques, Organisation
comments powered by Disqus