Vous entendez de plus en plus parler de logiciel CRM, mais vous ne savez pas si vous êtes prêt à franchir le pas ? Voici une liste (non exhaustive) d’indices susceptibles de vous mettre la puce à l’oreille.

1) Vous aviez un CRM avant et votre vie professionnelle était beaucoup mieux organisée. C’est l’indice ultime, celui sur lequel vous ne devriez  jamais faire l’impasse.

2) Il vous arrive fréquemment de perdre des informations clients.

3) Vos fichiers clients portent des noms comme « listing client - à jour », « listing client  à jour mis à jour - version finale », « listing client à jour mis à jour – bonne version », « listing mis à jour final - version définitive » etc., et vous perdez un temps fou à retrouver le bon fichier.

4) Vous vous rendez compte qu’il n’y a en réalité pas de « bon fichier », car dés là 2ème actualisation du fichier, chacun a travaillé sur des versions différentes.

5) Vous collectez des tas d’informations clients sur des fichiers Word, des fichiers Excel, des classeurs, mais vous n’arrivez pas à en tirer des données synthétiques et utiles. Du coup vous ne les utilisez pas.

6) La semaine dernière, un client a appelé et vous étiez en panique parce que c’est votre collègue absent qui gère habituellement le dossier, et que toutes les informations étaient stockées sur son ordinateur (auquel vous n’avez bien sûr pas accès).

7) Vous  vous dites que certaines informations accessibles à tous ne devraient pas l’être.

8) Vous avez d’autres pratiques qui vous font honte parce que vous savez que vous pouvez y remédier avec un logiciel CRM.

Si vous vous reconnaissez dans une de ces affirmations, un logiciel CRM pourrait surement vous aider. 

 

 

Les bonnes pratiques, Marketing, Service client
comments powered by Disqus