Se fixer des objectifs  

En tant qu’intégrateur CRM, nous sommes convaincus de l’utilité des logiciels CRM. Mais pour que votre projet fonctionne, vous devez l’être également. Avant de choisir une solution CRM, vous devez :

  • identifier les raisons pour lesquels vous souhaitez installer un logiciel CRM
  • lister les objectifs précis que l’outil CRM doit vous permettre d’atteindre.

Recueillir les besoins des utilisateurs

Pour s’assurer que le logiciel et l’expert CRM choisis correspondent bien à vos besoins, renseignez-vous auprès des futurs utilisateurs. Analyser les méthodes de travail de chacun vous permettra de lister les fonctionnalités essentielles de votre futur CRM afin de construire un cahier des charges en adéquation totale avec les besoins de votre entreprise. Vous pourrez ainsi poser des questions précises et pertinentes lors de vos recherches. Pour vous aider, voici 45 façons d'utiliser un logiciel CRM.

S’appuyer sur des utilisateurs clés

Comme tous les projets d’envergure, l’intégration du logiciel CRM  doit être portée par une équipe de leaders. Il s’agit  de salariés volontaires (en aucun cas désignés) , adeptes du changement et qui  ont montré un vif intérêt envers ce projet.  Formez les  rapidement aux bonnes pratiques et dégagez-leur un peu de temps afin qu’ils puissent promouvoir le CRM auprès de leurs collègues. Ils pourront ainsi sonder les autres utilisateurs, remonter les bugs liés au démarrage du projet mais aussi rassurer les sceptiques en montrant les bonnes pratiques.

Fournir un support technique à vos utilisateurs

En cas de souci avec le CRM, vos utilisateurs doivent pouvoir compter sur un support technique de qualité.  Que le support soit en interne ou sous-traité à votre intégrateur CRM, l’important est qu’il soit efficace. 

Conduire le changement

La conduite du changement est capitale lors de l’implémentation d’un projet CRM. Tous les salariés n’évolueront pas au même rythme, et c’est normal. Il faut donc prévenir du changement en amont, et prévoir un temps d’adaptation en fonction des profils. En revanche, il est fortement déconseillé de laisser le groupe des anti-CRM utiliser les anciennes méthodes de travail (fichiers excel personnels, prise de notes sur post-it ou feuilles volantes.

Les bonnes pratiques, Sage CRM, Ines CRM
comments powered by Disqus