Les retards de paiement et les impayés peuvent rapidement impacter la trésorerie d’une entreprise. Notons également, que les interventions de recouvrement allant de la simple lettre de relance jusqu’à l’intervention juridique représentent souvent une perte de temps et des coûts importants.

Anticiper

Dans certains cas, il arrive même que le retard soit constaté plusieurs jours après l’échéance. Pour éviter ce genre de situation, mieux vaut avoir une vision synthétique de votre activité, ainsi qu’un tableau de bord mis à jour en permanence.

Que vous soyez une grande entreprise ou une  PME, la gestion du recouvrement passe par une meilleure visibilité de son portefeuille client. C’est pour cette raison que Sage CRM et INES CRM centralisent toutes vos données clients au sein d’une interface unique : historique des échanges commerciaux, des interventions, des demandes SAV, des relances précédentes. La centralisation et le partage des informations permettent d’impliquer tous les acteurs concernés par la gestion du recouvrement et de simplifier la prise de décision.

Un logiciel CRM peut aussi vous permettre de voir toutes vos informations comptables de façon synthétiques : En cours, factures impayés, notation risque client, historiques comptables et financiers, échéance.

Agir

Nos logiciels CRM ont également  un nombre de fonctionnalités dédiées au recouvrement pour accompagner les entreprises à chaque étape de la gestion du recouvrement de leurs dettes.

  • Relances : les tableaux de bord permettent d’élaborer des plannings de relance et d’automatiser les envois. Vous prévenez ainsi le risque de retard. Ces relances apparaissent ensuite dans l’historique qui permet d’avoir le suivi des messages échangés entre votre entreprise et vos clients.
  • Contentieux : cette fonctionnalité a pour but de faciliter l’archivage et le partage des documents relatifs à vos échanges avec les instances juridiques.
  • Litiges : Depuis le CRM, vous pouvez bloquer les services concernées (Ex : SAV) et afficher une alerte pour les collaborateurs sur la fiche du client litigieux.
  • Risques : les fonctions d’alerte et de traçabilité des échanges client permettent d’anticiper les risques de délais de paiement accrus et d’impayé, et surtout d’y remédier. Vous connaissez vos clients « à risque » et vous pouvez jouer sur les délais, les acomptes, et les méthodes de paiement pour  éviter tout problème de trésorerie à votre entreprise.

Si vous êtes en B to B, sachez que la loi vous oblige à facturer des pénalités en cas de retard, ce dont vous n’avez probablement pas envie. Pour éviter ce genre de situation, mieux vaut avoir une gestion exemplaire du processus de paiement.

Les bonnes pratiques
comments powered by Disqus